Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Les hautes Alpes c'est l'éloge de la simplicité, ici, la montagne nous reçoit telle qu'elle est ...

Publié le par edelweiss05

 

 

ha3-7398.JPG

 

 

"Le Queyras, c'est un Pays, où le ciel fatigué d'être bleu s'est allongé sur la montagne"

 

 

Laurent Guillaume présente chronique d'en haut

le samedi à 16h20 sur France 3 Rhône-Alpes 

 

"J'aime les Hautes-Alpes, certes il y a là-bas ces paysages conjuguant à merveille la montagne et les hommes, avec déjà une pointe d'aïoli.

Certes il y a ces villages, bruts ramassés

autour d'un piton rocheux ou à l'abri des mélèzes.

Bien sûr il y a ces larges vallées qui rendent la vie un peu plus lumineuse que dans le nord.

Mais la particularité des Hautes-Alpes est ailleurs.


  D'Abries à Guillestre, en passant par Embrun ou Villar-d'Arène,

il y a un petit quelque chose qu'on ne trouve pas ici: l'OSEILLE Le blé quoi !!!

Ni l'un ni l'autre ne poussent dans les alpages des Hautes-Alpes

et c'est bien là leur richesse !


Où que l'on aille, on cherchera en vain cette débauche de pognon qui se traduit ailleurs par d'ostentatoires chalets dont les garages sont plus vastes que les fermes alentour,

des rolex agrippées à des bras posés sur sur les volants de grosses allemandes et des magasins de luxe au beau milieu de ce qui n'était autrefois qu'un coin à champignons.


Les Hautes-Alpes, c'est l'éloge de la simplicité,

ici la montagne nous reçoit telle qu'elle est, la nature fait comme elle veut


Le paysage n'est pas sous tutelle,

l'herbe est volontiers folles, elle n'est d'ailleurs jamais verte.

Les prés autour des maisons ne sont pas fauchés au millimètre près.

Bien sûr on trouve aussi des stations internationales comme Serre-Chevalier ou Vars et quelques chalets vendus à pris d'or.

 

ha3 7408

 


Mais l'or des Hautes-Alpes, c'est la Grave ou Vallouise,

derniers bastions d'une certaine idée de la Haute Montagne.


Saint-Véran et la terrasse du Père Brunet dont le pastis qui colle à la toile cirée nous change des greens chauds offerts grâce au partenariat 

entre distrubuteur de liqueur un chocolatier et l'office de tourisme.

La Durance coule vers le Sud et ça se voit

.

A l'apéro, le p'tit jaune se la dispute avec le p'tit blanc,

sous l'arbitrage des olives noires.


Les plus exrêmes - un peu allumés quand même - trouvent que ça sent déjà la mer .....


  (article de  Laurent GUILLAUME,  page 19 de Alpes Magasine N°126 (décembre/janvier )ha3-7384.JPG


Commenter cet article