Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Opaline et cristal ...!

Publié le par edelweiss05







Cristal ... pour la délicat
HA-1264.JPG
Mon compagnon fidèle se demandait bien ce que je "tripatouillais" à quatre pattes,
 dans le torrent des remarquables   "GORGES d'AGNIELLES"
je lui dois bien quelques explications !


Zone Naturelle d'Intérêt Ecologique, Faunistique et Floristique  "ZNIEFF"
Elles sont creusées dans des roches sédimentaires, elles associent marnes,
calcaires marneux et calcaires durs du tithonique.
Situé dans la zone des Préalpes sud-dauphinoises, le site est soumis à un climat montagnard marqué d'influences supra-méditerranéenne

HA-1386.JPG




Scandix en étoile
Dauphinelle fendue
Jasmin ligneux
Iris nain
Génévrier thurifère

Aigle royal
Faucon crécerelle
Hirondelle de rocher
Tichodrome échelette
Hibou grand-duc
Papillon apollon
Chauve-souris
Lucane cerf-volant
Chamois, cerf
Toutes ces espèces
sont là






Les gorges sont constituées d'une succession de vires rocheuses ou "balmes" (replat étroit sur falaises calcaires) abritant une végétation très spécialisée.
Sèches et ensoleillées, ces balmes  conservent pourtant une atmosphère humide grâce à la présence de cavernes  et au ruissellement de l'eau

HA-1364.JPG
A quelques pas de la RN75 entre la Faurie et Aspres/Buech, dans les Hautes-Alpes
on pénêtre dans la forêt de 4500 ha de DURBON,
de laquelle on extrait  10 000 m/cube de bois par an

En remontant les Gorges, on remonte dans le temps:  l'histoire du Village d'Agnielles


HA-1318.JPGLa porte du cimetière

A partir du 12e siècle, avec l'arrivée des moines Chartreux, le massif de Durbon, jusqu'alors simple lieu-dit, commence à connaître une certaine notoriété.
Pendant près de 7 siècle, les moines par une adroite politique d'acquisition, agrandissent
considérablement leur petit domaine d'origine
Mais après la révolution, dès 1790 la partie forestière du domaine écclésiastique intègre le Domaine National. Ainsi est créé la Forêt Domaniale de Durbon

HA-1314.JPG
Fondée au 12e siècle la paroisse dépend des Baronnies de St André en Beauchêne
Les Chartreux de Durbon installés dans la vallée voisine en 1116 sont collateurs de la cure d'Agnielles et perçoivent la dîme de cette paroisse. L'emprise des Moînes de cette période leur permet d'étendre leurs droits. Rapidement la population s'indigne de tant d'abus: les querelles et les procés se multiplient entre les moines
et les habitants qui se disputent les bons pâturages.
283 habitants en 1806, une centaine en 1910, l'exode de la population vers des vallées plus accessibles aux sols plus fertiles, associés à des troubles causés par un "drôle"qui harcelait les habitants supersticieux, (vols incendie, bêtes égorgées)
 conduit au départ de la population.
En 1934 les biens sont vendus à l'état, et Agnielles est rattaché à Aspres/Buech


HA 1319

Aujourd'hui, on peut voir les vestiges du village, passage obligé vers de superbes parcours en forêts, vers le Vallon du Rioufroid, le Col des Tours, qui conduisent vers Lus la Croix Haute, le Col de Lauteret vers la Cluse en Dévoluy, Col de Recours, Col du Pendu, col de l'Angélus, Vallon de Bouriane, Chamousset, Garnesier, itinéraire pedestre et VTT
sans oublier "La via Ferrata" qui propose 2 itinéraires, dont un très sportif,
(dans un décor de grand Parc)

HA-1268.JPGMélange d'histoire, de flore, de faune,
en remontant le torrent d'Agnielles, doré à souhait !
s'immerger pour écouter le brâme du cerf à l'automne,
 en passant pouquoi pas, la nuit dans le gîte de ONF

HA 1337
Un bon courant-d'air entretient de belles sculptures tard en saison

HA-1297.JPG
HA-1255.JPGItinéraire du concept "Retrouvance" -Buech-Dévoluy
dont fait partie, le Gîte ONF de Agnielles

Cliquer pour visualiser le circuit Retrouvance® Buëch - Dévoluy
Des parfums, des couleurs,
un air "coupant", un torrent pour la musique
Dans les Gorges d'Agnielles, une vie bien discrète ... "en retrouvance" !




Commenter cet article